L'assurance voiture en Suisse: s'informer, comparer, économiser

La plupart des Suisses paient trop cher pour leur assurance automobile parce qu'ils ne sont pas bien informés et peu enclins à changer de fournisseur. Nous vous présentons les principales informations sur l'assurance automobile en Suisse et vous expliquons pourquoi comparer est presque toujours à votre avantage. Enfin, nous vous montrons aussi comment maintenir la prime le plus bas possible.

 

Assurances automobiles en Suisse: l’essentiel en bref

Celui qui compare les primes économise. C’est ce que nous répètent les associations de protection des consommateurs, les médias ou encore les sites de comparaison depuis toujours. Toutefois, ce conseil s’adresse la plupart de temps à des domaines tels que les assurances maladie et les abonnements de téléphonie mobile. Et pourtant il y a un autre domaine où il est tout à fait possible de faire au moins autant d’économies: il s’agit de l'assurance automobile. Bien que la majorité des Suisses pourraient économiser des centaines de francs par an en comparant régulièrement les prix, peu nombreux sont ceux qui font cet effort.

Parce que ce sujet est complexe, il ne peut être condensé dans de simples messages publicitaires. L'assurance automobile optimale est individuelle et dépend de nombreux facteurs. Cet article vous donne un aperçu des différents types d'assurance. Il explique pourquoi le lieu de résidence et l'âge de l'assuré sont déterminants dans le calcul des primes, quelles sont les erreurs que les acheteurs de voiture devraient éviter et comment la prime peut être optimisée tous les ans.  
 
markdown-img  
 
Les assurances automobiles disponibles en Suisse  
Il existe trois types d'assurance automobile en Suisse: l’assurance responsabilité civile, l’assurance casco partielle et l’assurance casco complète. Ces assurances diffèrent par leur nature, leurs prestations et leurs tarifs. De plus, il existe d'autres options d'assurance pour couvrir les besoins individuels.

Assurance responsabilité civile en Suisse

L'assurance responsabilité civile automobile est exigée par la loi et est donc obligatoire pour tout automobiliste. Elle couvre les dommages que le véhicule assuré a causé à des tiers. De plus, elle protège contre des réclamations infondées de tierces parties.

Ce qu'il faut prendre en compte lors de la souscription d'une assurance responsabilité civile
Les prestations dans le domaine de responsabilité civile sont plus ou moins identiques pour toutes les polices d'assurance en Suisse. Il est important que la somme maximale assurée soit d'au moins 100 millions de francs. Les compagnies d’assurances se démarquent en ce qui concerne le système de bonus-malus: si certaines l’ont complètement aboli, d’autres pratiquent un classement basé sur la date du permis de conduire et l’historique des sinistres. La protection de bonus peut également être assurée afin que le degré de bonus ne soit pas augmenté, et ce même après un sinistre. L’assurance responsabilité civile automobile ne couvre toutefois pas les dommages survenus à votre propre véhicule. Pour cela, il y a les assurances casco.

Les assurances casco en Suisse

Les dommages causés à votre voiture sont couverts par l'assurance casco. Il s’agit d’assurances complémentaires facultatives, subdivisées en assurance casco partielle et en assurance casco complète. L'assurance casco partielle couvre les dommages causés par des circonstances extérieures. Cela inclut par exemple les risques naturels (grêle, inondations...), le vol, les actes de vandalisme, les incendies ou les collisions avec des animaux.

L'assurance casco complète couvre en outre les collisions de tout genre, y compris si vous êtes à l'origine de l'accident. L'assurance casco complète est par conséquent plus chère que l'assurance casco partielle.

A qui s'adresse quel type d'assurance casco ?

Comme principe de base, on peut retenir: plus un véhicule est ancien, moins la souscription à une assurance casco complète coûteuse n’aura de sens. Si, par exemple, au cours de la 3ème année, une assurance prend en charge 75% des coûts en cas de dommage total sur une voiture neuve, cette même prise en charge des coûts n’est plus que d’un peu plus de la moitié au cours de la 5ème année. Mais la prime, elle, reste souvent inchangée. Une assurance casco complète est pertinente pour les personnes ayant trop peu d’économies pour, en cas d’accident majeur, pouvoir payer les dommages voire une nouvelle voiture. Il est de ce fait particulièrement conseillé aux jeunes conducteurs qui achètent une voiture neuve d’au moins consulter les offres d’assurance casco complète. Pour les voitures de plus de cinq ans, l'assurance casco complète est rarement rentable, car les pièces de rechange sont souvent aussi chères que l'assurance elle-même.

Ce qu’il faudrait prendre en considération dans le cadre d'une assurance casco complète ou partielle
Certains dommages doivent être explicitement mentionnés dans l'assurance casco, sinon ils ne seront pas couverts. Ce sont notamment les dommages de stationnement, les dommages touchant les phares du véhicule ainsi que ceux causés aux objets transportés à bord. Certains assureurs offrent également la possibilité d'assurer ce que l'on appelle la valeur vénale majorée.

Valeur vénale majorée

Les compagnies d'assurance suisses ne tiennent pas compte de la valeur à neuf du véhicule lors du paiement d'un sinistre. Elles se basent sur la valeur marchande du véhicule au moment de l’accident – ce qui peut représenter une différence importante par rapport au prix catalogue. Un véhicule peut perdre environ 30 % de sa valeur dès sa première année d’utilisation; avec une valeur vénale majorée, cette perte peut être compensée. Cela dit, les différences entre les offres des compagnies d’assurance sont grandes. Alors que la première année, pratiquement toutes les compagnies d'assurance paient 100 % du prix catalogue en cas de dommage total - avec la valeur vénale majorée - la deuxième année on passe à 80-100% la 2ème année, 70-90% la 3ème année, 60-80% la 4ème année et à environ 50% à partir de la 5ème année.

Etant donné que les véhicules perdent surtout de leur valeur au cours de leurs premières années d’utilisation, une assurance avec valeur vénale majorée est particulièrement intéressante pour les voitures neuves. Dans la plupart des cas, une assurance avec valeur vénale majorée n'est plus rentable à partir de la 8ème année au plus tard, car elle ne présente plus d'avantages financiers.

Protection en cas de faute grave

Les dommages causés par une négligence grave ne sont généralement pas couverts par l'assurance. Il peut s'agir, par exemple, de la conduite à une vitesse excessive, du non-respect des feux de signalisation ou du non-port de la ceinture de sécurité. Une couverture en cas de faute grave peut alors être contractée, sans pour autant être équivalente à un laisser-passer pour un comportement à risque sur les routes suisses. En cas d'accidents liés à la drogue, à la vitesse ou à d'autres infractions graves à la loi sur la circulation routière, l'assurance peut réduire les prestations. En outre, une franchise peut également être convenue lors de la souscription à l'assurance.

Franchise

La franchise est la somme que la personne assurée doit payer elle-même en cas de sinistre. Si vous avez un accident d'une valeur de CHF 2'000 et une franchise de CHF 500, la compagnie d'assurance paiera CHF 1'500. Le principe est le suivant: plus la franchise choisie est élevée, plus la prime est basse. Cependant, il faudra à tout prix considérer si vous avez assez d'argent de côté pour, en cas de sinistre, pouvoir payer autant en une fois. Pour les jeunes conducteurs (jusqu'à 25 ans) et les nouveaux conducteurs (jusqu'à 25 ans ou moins de 2 ans de permis de conduire), une franchise plus élevée/supplémentaire s'applique parfois.

Combien coûte une assurance auto ?

Les primes sont extrêmement variables, car elles sont toujours calculées individuellement. De façon générale, on peut dire que ceux qui sont classés dans des groupes considérés à risque par les compagnies d’assurance se verront proposer des primes d’assurance plus élevées. Cela signifie que les femmes paieront généralement moins cher, les jeunes conducteurs et les étrangers paieront, eux, en revanche plus cher et la prime sera plus élevée dans les cantons où de nombreux accidents se produisent.

Mais il y a aussi d'énormes différences entre les assurances: en tant que Bâlois de 40 ans avec une Golf VW de 2011 achetée l'année dernière, vous paierez, selon l’assurance, entre 475 et 750 CHF par an pour une assurance casco partielle. Si vous souhaitez souscrire une assurance casco complète pour le même véhicule, mais que vous n'avez que 20 ans et résidez dans le canton de Saint-Gall, cela cela vous coûtera entre 700 et 1600 francs, selon le fournisseur.

Quelques conseils qui vous permettront d’économiser

Pas d'assurance passagers

De nombreuses compagnies d'assurance veulent aujourd'hui vendre ce qu'on appelle l'assurance passagers. Elle couvre les frais de guérison des occupants du véhicule en cas d'hospitalisation et d'incapacité de travail, ainsi que les indemnités en capital en cas de décès ou d'invalidité. Toutefois, pour les personnes résidant en Suisse, ces prestations sont déjà couvertes par l'assurance accidents obligatoire. C’est pourquoi l’assurance passagers ne vaut généralement la peine que pour les passagers ressortissant d’un pays où l’assurance accidents n’est pas obligatoire.

Ne pas souscrire une police d'assurance "objets transportables"

Même principe que pour l'assurance passagers: les objets que vous emportez avec vous dans la voiture sont souvent déjà couverts par l'assurance ménage. En cas de doute renseignez-vous auprès de la compagnie d’assurance.

Durée des contrats de seulement un an

Et enfin, le point le plus important: vous ne pouvez économiser que si vous comparez régulièrement les primes. Lorsqu’on achète une voiture neuve ou d’occasion, il peut être tentant de laisser le concessionnaire conclure une assurance pour soi. Mais on y perd en général beaucoup d’argent. Pour obtenir la prime la moins chère, il est donc inévitable de comparer les différentes offres et de les comparer sur la base de prestations identiques. Ainsi, si une compagnie d’assurance vous propose une police 50 CHF plus chère par an mais que celle-ci inclut la valeur vénale majorée, cette offre est, malgré tout, probablement la meilleure. Les compagnies d’assurance révisant régulièrement leurs prestations, il n’est donc pas impossible que la meilleure offre en 2019 ne le soit plus en 2020. Celui qui est alors lié à une assurance par un contrat pluriannuel, perdra beaucoup d'argent. C’est la raison pour laquelle il est important de ne considérer que les contrats d'une durée d’un an ou les contrats avec un droit de résiliation annuel.

Le sujet de l'assurance automobile est complexe. S’informer en vaut donc la peine! Tout d'abord, vous devez décider quelles prestations vous souhaitez inclure dans votre police d’assurance. Une fois que vous aurez identifié celles dont vous avez besoin, il ne vous restera plus grand-chose à faire.

Trouver la bonne assurance voiture

Avec ce calculateur de prime, vous trouverez rapidement l'offre qui vous convient. Amusez-vous à comparer - et à économiser!