Quand une assurance casco complète est-elle utile?

Les accidents de voiture peuvent rapidement devenir coûteux, surtout si vous n'avez pas d’assurance casco complète. Cependant, les primes élevées n'en valent pas la peine pour tout le monde: ceux qui connaissent les astuces principales et comparent les offres des compagnies d'assurance suisses peuvent économiser beaucoup d'argent.

 

Assurance casco complète - pourquoi?

Un bruit d’éclatement, des rayures, des cliquetis et c'est la collision - peut-être même qu'un airbag se déploie. Il y a plus de 50'000 accidents par an sur les routes suisses. La plupart d'entre eux sont bénins, mais ils peuvent quand même être chers. Parce que sans la bonne assurance, un peu d'inattention mène rapidement à une grosse facture.

Toute personne qui cause un accident est généralement couverte par une assurance responsabilité civile. En Suisse, cette assurance est obligatoire et couvre les dommages causés aux véhicules impliqués dans un accident. Cependant, elle ne couvre pas les bosses et les rayures sur votre propre voiture. Pour cela, il faut souscrire une assurance spéciale casco collision: il s'agit d'un complément à l'assurance casco partielle et, par conséquent, elle est aussi appelée assurance casco complète. En Suisse, l’assurance casco complète est facultative et n'est obligatoire que dans le cadre de contrats de leasing. Dans cet article, vous découvrirez quels sinistres sont couverts par l'assurance, comment maintenir les primes à un bas niveau et si une couverture casco complète pourrait être intéressante pour vous.  
 
markdown-img

Les prestations ne sont pas toujours les mêmes

La plupart des dommages causés à votre propre véhicule sans que vous n'y soyez pour rien sont couverts par l'assurance casco partielle facultative: elle couvre, par exemple, les dommages causés par des tempêtes de grêle ou des morsures de fouines. Une assurance casco complète entre en jeu lorsque vous causez vous-même des dommages à votre voiture, par exemple à la suite d'une erreur de conduite. Toutefois, elle s'applique également aux dommages volontairement infligés au véhicule par des tiers et non couverts par l'assurance casco partielle. Donc, si un vandale égratigne la peinture de votre voiture pendant la nuit ou brise les phares et n'est pas pris sur le fait, il s'agit d'un cas pour une assurance casco complète. Mais attention: selon la compagnie d'assurance et l'assurance complémentaire choisie, il existe en Suisse des différences importantes entre les sinistres couverts et ceux qui ne le sont pas. Une comparaison entre les compagnies d'assurance voiture suisses ne porte pas seulement sur leurs prestations, mais aussi sur les primes. C'est un autre domaine où il existe des différences majeures: le montant que vous payez pour une police d'assurance dépend fortement des statistiques. Comme les nouveaux conducteurs sont souvent impliqués dans des accidents, leur prime casco complète, par exemple, est plus élevée que celle des conducteurs expérimentés. Le sexe et la fréquence avec laquelle vous utilisez votre voiture jouent également un rôle. Et même le modèle du véhicule et le lieu de résidence ont une influence sur les primes: si vous conduisez un modèle de voiture qui est souvent volé, vous devez payer des primes plus élevées. Et si vous vivez dans un endroit où le vandalisme se produit de temps à autre, vous risquez de devoir mettre plus encore la main à la poche.

Franchise élevée, primes peu élevées

Mais avec les bonnes astuces vous pouvez maintenir vos primes à un niveau bas: si vous optez pour une franchise plus élevée, vous payez plus en cas de sinistre, mais les primes annuelles diminuent. En outre, certaines polices d'assurance récompensent les clients qui conduisent sans accident pendant de longues périodes. En Suisse, vous êtes répartis en niveaux de bonus et ne devez donc payer qu'un certain pourcentage des primes initialement calculées. Après chaque année sans accident, les frais diminuent - mais uniquement jusqu'à ce que vous atteigniez le niveau de bonus le plus bas. Cependant, ils remontent aussi s'il y a des dommages à un quelconque moment. Ce que beaucoup ne savent pas: dans certaines circonstances, il est parfois utile de payer les dommages de votre poche et de ne pas les signaler du tout à la compagnie d'assurance. Ce qui signifie que le niveau de bonus et la prime restent les mêmes. Cette option devrait être prise en considération si vous avez choisi une franchise élevée et que vous devez de toute façon payer vous-même la plupart des dommages.

On peut également éviter une augmentation de prime après un sinistre en optant pour la protection de bonus proposée par de nombreuses compagnies d'assurance. Si vous choisissez cette option additionnelle, les primes n'augmentent pas en cas d'accident. Toutefois, cette protection coûte plus cher et ne s'applique qu'à un seul sinistre par année d'assurance. De plus, avec la protection bonus, les frais restent les mêmes, même si vous roulez sans accident pendant une longue période de temps - il n'y a donc pas de réduction de prime. Différentes compagnies d'assurance proposent donc des options additionnelles permettant de réduire les primes d'assurance. Par exemple, les jeunes conducteurs peuvent faire installer volontairement un Crash-Recorder dans leur voiture, ce qui leur permet d'avoir une idée claire du déroulement d'un accident en cas de collision.

Déclarer immédiatement les dommages relevant de l’assurance casco complète

L'intérêt d'une assurance casco complète dépend dans une large mesure de l'âge du véhicule. En effet, les compagnies d'assurance ne calculent pas l'indemnisation en cas de sinistre sur la base de la valeur du véhicule neuf, mais sur la base du nombre d'années d'utilisation de celui-ci. Plus le véhicule est vieux, moins vous recevez d'argent de la compagnie d'assurance. La valeur temps diminue relativement rapidement et, par conséquent, une assurance casco complète n'est souvent intéressante que pendant les premières années suivant l'achat d'une voiture neuve. Cette perte de valeur peut toutefois être compensée. En effet, de nombreuses compagnies d’assurance proposent d’assurer les véhicules à la valeur vénale majorée. Dans ce type de rémunération, la réduction de la valeur est étalée sur plusieurs années et, en cas de sinistre, l'indemnité est donc supérieure à la valeur vénale réelle. Le montant le plus élevé dépend de l'âge du véhicule et de l'assurance. Quiconque souhaite passer d'une assurance casco complète à une assurance casco partielle à un moment donné dans l'avenir devrait le faire au printemps. En hiver, le risque d'accident est beaucoup plus élevé en raison des routes glissantes et il est logique de s'assurer contre tous les dommages. Après avoir souscrit une assurance casco complète, il ne faut pas oublier de l'actualiser. C'est le cas, par exemple, si le véhicule est désormais utilisé par d'autres personnes que celles initialement prévues. Ou si vous garez la voiture pour la nuit non pas au garage, mais simplement au bord de la route. De tels changements doivent être signalés à la compagnie d'assurance parce qu'ils ont une influence sur le montant de la prime. Il est également important d'informer la compagnie d'assurance le plus rapidement possible de tout dommage. Si vous dépassez la date limite, vous devrez vous attendre à des diminutions de l'indemnisation. Et comme les primes d'une assurance casco complète sont généralement relativement élevées, le retard vous coûterait cher.

En cas d'accident ou de vandalisme dont vous êtes responsable, l'assurance casco complète entre en jeu. Elle couvre tout, du sinistre carrosserie au dommage intégral. Mais en raison des primes élevées, cela n'en vaut pas toujours la peine. En tant que particulier, vous perdez rapidement de vue les prestations, les primes et les niveaux de bonus des assurances individuelles. Cliquez ici pour comparer en ligne les primes des différentes assurances automobiles suisses et trouver l'assurance optimale pour votre véhicule.